Après être tombée sous le charme de Saint-Jean-de-Luz et la Rhune l’an dernier, je poursuis ma découverte de la Côte Basque, d’Anglet à Biarritz en passant par Guéthary. Que faire au Pays Basque pendant 4 jours ? Que voir à Biarritz ? Quand aller à Guéthary ? Où surfer ? Voici 5 incontournables pour que vous tombiez définitivement sous le charme de la West Coast française.

L’océan Atlantique, les surfeurs, l’Ossau Iraty, les spots d’été pour boire un verre, la marée, la campagne verdoyante… Le Pays Basque est l’endroit idéal pour déconnecter le temps d’un week-end ou pendant ses vacances.
J’avais déjà beaucoup aimé le peu de Pays Basque que j’avais vu en mars 2018, il n’en fallait pas beaucoup pour suffire de me convaincre que ce coin de France est un petit paradis.

Après 7h de route avec une playlist de roadtrip inégalable (divulguée à la fin de l’article), c’était parti pour un week-end de 4 jours entre amis. Se baigner – balader – manger du fromage basque et du jambon de Bayonne – surfer (essayer…) – tester un spot de l’été – manger du fromage basque et du jambon espagnol (petite variante) – se balader; les programmes de la journée sont simples sur le Côte Basque et tellement plaisants. D’Anglet à Saint-Jean-de-Luz, la côte basque côté Pyrénées Atlantiques se fait très facilement le temps d’un week-end car les distances sont courtes entre chaque ville, mais au plus vous prolongerez votre séjour, au plus vous pourrez en profiter (et vous perfectionner au surf, ou mieux comprendre les marées si vous ne venez pas de la côte ouest, ou goûter encore plus de fromages et charcuteries; au choix ou tout à la fois 😉)

Visiter Biarritz

Biarritz, autrefois port de pêche à la baleine, a connu un beau destin de station balnéaire en étant le lieu de villégiature de nombreux aristocrates.
De Biarritz, on voit surtout des photos de la Grande Plage ou de la Villa Belza, magnifique manoir perché sur son rocher. Mais cette ville emblématique de la Côte Basque a bien plus à offrir. J’avoue ne pas avoir été subjuguée par l’architecture de la ville. Il y a de très belles demeures mais aussi des bâtiments sans charme qui s’y mêlent.
Toutefois, le centre ville vaut vraiment le détour avec plein de jolies adresses, des incontournables depuis des années comme le Bar Jean aux petits créateurs ou concept stores nouveaux. Même avec des pauses glaces ou dégustation d’Ossau Iraty, le tour de la ville se fait très rapidement. Alors direction le bord de mer. Il y a la Grande Plage, la fameuse, avec sa taille immense pour une plage de ville et ses cabines colorées.

 

Puis, il y a mes trois coups de cœur qui s’enchaînent :

  • Le rocher de la Vierge, relié par un pont provenant des ateliers de Eiffel. Accédez-y depuis le centre ville de Biarritz par le plateau d’Atalaye. Il vous fait passer par le port des pêcheurs, ultra mignon, et offre un super panorama sur l’océan !

 

  • Port-Vieux, pour se baigner. Cette petite plage avec vue sur de beaux manoirs et le rocher de la Vierge est idéale si vous n’êtes pas ultra à l’aise dans les vagues comme moi, car elle est abritée. Décidément, que des bons points pour Port-Vieux

  • La Côte des Basques n’est pas l’endroit le plus beau de Biarritz. Quelques barres d’immeubles gâchent un peu le charme. En revanche, on y va surtout pour l’ambiance. Des surfeurs partout, de belles vagues… On se croirait ailleurs ! Si les vagues sont trop effrayantes, on se cale sur les gradins pour admirer le spectacle des surfeurs. Attention, à marée haute, la plage est totalement recouverte !

Biarritz, les bonnes adresses :

  • Etxola Bibi – après avoir monté les 1000 marches depuis la Côte des Basques pour se récompenser, ou avant pour se donner du courage, on se pose à Etxola Bibi, petite guinguette surplombant l’océan. Du petit dej’ à l’Acai Bowl à l’apéro au pâté basque, l’accueil est sympa, rapide et les prix très corrects pour un spot comme celui-ci
    Square JB Lassalle
  • Bar Jean – l’institution depuis les années 30 où on mange de tapas ou des bons plats locaux, le tout avec un accueil bien cool malgré le monde qui n’en finit jamais d’affluer !
    5, rue des Halles
  • Les Halles de Biarritz – parce que j’ai une passion pour les marchés couverts, que celui-ci a l’avantage d’avoir une bonne ambiance basque ET des bons produits basques ! Difficile de ne pas craquer sur un des étals (vous pouvez d’ailleurs acheter du fromage ou du jambon afin de le grignoter sur les marches, en attendant qu’une place se libère au Bar Jean 😉)
    Rue des Halles
  • Miremont – le salon de thé trooop beau datant de 1872 avec des pâtisseries qui donnent trop envie dont du gâteau basque bien-sûr, un peu de salé pour le midi et des glaces ! Je n’y suis allée que pour une glace à emporter, les parfums étaient originaux et la glace délicieuse !
    1B place Georges Clémenceau
  • Agour – encore pour une glace, cette fois à déguster le long de la Grande Plage. Le kiosque ne paie pas de mine mais qu’est-ce que c’est bon ! Cette marque de spécialités basque fait notamment de la glace à base de lait de brebis. Goûtez celle au yaourt – miel …on ne s’en remet toujours pas !
    Descente Piron
  • Woodstache – pour avoir une touche West Coast dans sa déco avec cette marque qui sublime les objets du quotidien grâce à de beaux matériaux, notamment du bois. En plus, c’est du local, la marque est de Capbreton !
    37, rue Mazagran
  • EQ Concept Store – le concept store de la marque EQ love, que j’ai connu pour ses crèmes solaires respectueuses des fonds marins. Bougies, petite déco, vêtements et bien-sûr produits solaires sont à retrouver dans la jolie boutique.
    21 rue Gambetta
  • Blue Cargo – en bonus parce qu’en fait c’est à Bidart. Restaurant, bar et club en plein air, avec vue sur l’océan. L’été, le Blue Cargo reçoit des DJ vraiment cools. Et pour la petite histoire, Vincent Cassel et Tina se sont mariés ici.
    Avenue du Lac, Bidart

Faire du surf le long du pays basque

D’Anglet à Hendaye, la côte basque est un terrain de jeu parfait pour les surfeurs. Ici, pas de bouée jaune pour délimiter la zone baigneurs / bateaux mais plutôt des drapeaux bleus pour séparer la zone de baignade de celle des surfeurs.

Pendant ces 4 jours, j’ai fait mon premier essai sur une planche… Clairement c’était un fail. C’est aussi éprouvant d’essayer de monter sur la planche que d’affronter les vagues pour s’éloigner du bord ! Mais même à genoux (on fait comme on peut) les sensations de glisses sont vraiment cools !

Pour débuter, on a testé les planches en mousse de la marque Feel Surf basée à Hendaye et créée par des jeunes passionnés de glisse. Elles sont légères, stables et existent en différente taille pour pouvoir équiper les débutants mais aussi les expérimentés. Si vous avez envie de sérieusement vous mettre au surf (même à Marseille, à côté du Prado!) et que vous avez envie d’avoir votre propre softboard, rdv sur le site de Feel Surf.

Admirer le coucher de soleil à Guéthary

Soit c’est parce que c’était le premier soir sur la Côte Basque, soit c’est parce que le coucher de soleil était dingue, soit c’est parce que sur quelques kilomètres de côte les spots étaient plus cools les uns que les autres.. mais j’ai eu un vrai coup de coeur pour Guéthary.
C’est tout petit mais en fin de journée, il y a vraiment une belle atmosphère entre les surfeurs, l’immensité de l’océan, la beauté de la côte sauvage, la mignonnerie du petit port.

 

2 bonnes adresses pour une fin de journée à Guéthary :

  • Ilunabar – guinguette le long de la Promenade de la plage qui privilégie les produits locaux et circuits courts. Hot spot de la côte avec chanson du Roi Lion lorsque le soleil se couche.
  • Lekeito – foodtruck tout au bout de la jetée des Alcyons. L’accueil est convivial et chaleureux et on y mange de la cuisine basque mêlée à des saveurs africaines. Thomas et Khady ont eux aussi à coeur de valoriser les circuits courts mais aussi d’utiliser de la vaisselle et emballages écolo. Le tout à apprécier face à l’océan !
Ilunar Bar
Lekeito

Ramener de l’Ossau Iraty depuis la ferme basque

En 4 jours, vous avez le temps de faire un certain nombre de repas et apéros pour goûter – quasi à tous les repas – de l’Ossau Iraty, le fromage basque au lait de brebis affiné minimum 80 jours. Je crois que c’est mon fromage préféré…
On en déguste du très bon proposé dans les planches ou assiettes de fromage des bars & resto mais quitte à être au pays de l’Ossau, autant aller dans une ferme !

route de l'ossau iraty

En 4 jours, quand on veut surtout profiter de la côte, les escapades dans les terres sont assez limitées. Du coup, on s’est renseigné sur le site de la Route de l’Ossau Iraty pour trouver la plus proche. Direction Saint-Pée-sur-Nivelle. Nous avons choisi de nous arrêter à GAEC Uhartetxerri, une ferme familiale bio entre mère et fille (on n’a jamais essayé de prononcer le nom de la ferme, tout comme un certain nombre de mots basques à base de beaucoup trop de consonnes ).

Ossau des Halles de Biarritz

Malheureusement, les brebis vivant sur une grandeee étendue, nous n’avons pas pu les voir mais nous avons eu les explications de Jenofa sur son travail avec les brebis et sommes repartis avec un bon morceau de la meilleure tomme de brebis du monde !

Découvrir l’arrière-pays basque

Aller dans une ferme d’Ossau Iraty est une bonne raison de s’éloigner un peu de l’océan Atlantique et d’arpenter l’arrière-pays basque. C’est là où on trouve des petits villages typiques au charme fou ! Le Pays Basque et notamment les Pyrénées-Atlantiques étant l’un des coins de France où il pleut le plus, la végétation est très verdoyante, parfois même luxuriante. On est très vite dépaysé dès qu’on quitte le bord de mer. Petites routes (mettez les radios locales en voiture, vous aurez droit à des musiques bien surprenantes mais tellement drôles pour un mini roadtrip), champs de maïs, montagnes en arrière-plan, maisons blanches à volets rouges sang de boeuf… Le charme de l’arrière-pays basque opère assez vite.

Lors de mon premier séjour, j’avais adoré les petits villages d’Ascain et Sare, situés sur le trajet pour aller à la montagne de la Rhune.
Cette fois, j’ai beaucoup aimé Ahetze où nous logions. Un petit village calme mais proche de tout avec une petite vie locale bien sympa, notamment avec la place du village toujours animée le soir et le resto’ Hiriartia qui avait l’air trop cool mais que nous n’avons pas eu le temps de tester.
Ahetze est connue pour son vide grenier. C’est le vide grenier le plus quali que j’ai fait ! Tous les objets, mobiliers qu’on rêve de chiner sont quasi tous là, à des prix vraiment corrects; et ça rend le village encore plus joli !

La playlist du roadtrip :

Prochaine envie : le roadtrip que j’avais imaginé entre la France et le nord de l’Espagne ou au moins d’Hossegor à Bilbao.

Et vous, quels sont vos coups de cœur sur la Côte Basque ? 

Total
10
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*