Il y a quelques semaines, les éditions Gallimard m’ont contactée afin de me faire découvrir leurs différents guides de voyage. Mon week-end à Bordeaux entre copines approchant, ça tombait à pic pour que je retrouve le plaisir de visiter, grâce à un guide papier. Déformation « professionnelle », il est vrai que je me tourne toujours vers les blogs – Instagram – les sites des offices de tourisme pour préparer mon séjour mais. Il y a donc bien longtemps que je n’ai plus utilisé un guide de voyage. Alors avant de vous faire également profiter de ces jolies éditions, voici quelques tips sur Bordeaux grâce à Géo Guide et Cartoville des Editions Gallimard.

 

« Bordeaux est une ville curieuse, originale, peut-être unique. Prenez Versailles et mêlez-y Anvers, vous avez Bordeaux » Victor Hugo

Bordeaux par quartiers

La première fois que j’ai visité Bordeaux, c’était il y a 6 ans. A l’époque, je vivais encore à Aix et c’était la première fois que j’avais autant eu un coup de cœur pour une ville, au point de me dire que je me verrais bien y vivre. Je rejoins Victor Hugo mais en remplaçant Versailles par Aix-en-Provence ; ce côté bourgeois qui déplait à certains mais que personnellement, j’adore. Bordeaux m’a également fait penser à Vienne, avec cette impression que TOUT est beau, chaque bâtiment, chaque rue, chaque quai… Mais aussi Porto ou Londres avec la multitude de belles devantures, parfois volontairement vintage, parfois juste sauvegardées. Cette ville est vraiment un plaisir pour les yeux, et un vrai havre de paix, comme si rien ne pouvait nous arriver…

Pour autant, cette ville n’a rien de plat et chaque quartier a bien son identité. Ca, on peut le voir facilement en flânant dans la ville mais grâce aux guides, on peut avoir des éléments historiques, bien utiles pour mieux appréhender les quartiers. Voici ceux que j’ai préférés :

  • Quartier des Chartrons : le quartier des Chartrons est l’ancien fief du négoce viticole accueillant à l’époque les négociants flamands, anglais puis allemands. C’est au XVIIIe siècle que le commerce bat son plein, que la ville s’enrichit. Aujourd’hui, la Cité du Vin, à l’extrémité de ce quartier (plutôt dans le Bordeaux Maritime/Bassins à flot), témoigne du passé viticole du quartier. Le quartier s’est trouvé un nouvel attrait : les antiquaires de la Rue Notre-Dame.

  • Quartier Saint-Pierre : derrière la mythique place de la Bourse et son miroir d’eau se tient le quartier St Pierre. Construit sur les vestiges gallo-romain, il s’agit d’un des plus anciens quartiers de la ville. Les demeures à la roche calcaire blanche sont superbes. Il s’agit pour certaines des lieux où siégeaient les Ducs d’Aquitaine. Les places où se poser en terrasse sont nombreuses, les ruelles toutes plus jolies les unes que les autres, il y a tellement de jolies adresses qu’on ne sait plus où donner de la tête ! On y trouve notamment la rue très commerçante Sainte Catherine et la porte Cailhau, porte médiévale du XVe siècle. Egalement à la limite entre le vieux Bordeaux et le moderne trône l’impressionnante Tour Pey Berland offrant un panorama exceptionnel sur la ville et la sublime cathédrale Saint-André

  • Quartier Saint-Michel : Saint-Michel est le quartier le plus cosmopolite de la ville. Il est surnommé le quartier qui ne dort jamais. Un joli comble pour cette ville que l’on a longtemps appelée « la belle endormie ». Le quartier a accueilli différentes vagues d’immigrations et accueille surtout aujourd’hui tout un tas de bonnes petites adresses. Un genre de mini Noailles, en plus soft. Tous les guides s’accordent à dire que c’est le quartier à faire le dimanche, et je confirme ! Brocante aux pieds de l’église St Michel, antiquaires et magasins de déco trop bien tout autour… Clairement si j’avais déménagé à Bordeaux, j’aurai trouvé tout le mobilier qu’il me fallait en une matinée et à prix très correct
    On poursuit ensuite la balade jusqu’au marché des Capucins, halle bouillonnante avec des gens partout, des tas d’étals, des odeurs qui se mélangent et éveillent les papilles… Un super endroit !

Tournay disait « Je ferai de cette ville la plus belle du royaume ».

Plutôt bien joué Tourny (il est, entre autres, à l’origine du Grand Théâtre de Bordeaux) !

Les pépites découvertes grâce aux guides de voyage

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la ville, voici les pépites découvertes grâce au Géo Guide et Cartoville

  • Cinema Utopia : je suis plus que fan des chapelles reconverties. Ici, c’est le cinéma d’art et d’essai de 5 salles qui est logé dans l’ancienne église Saint Siméon depuis 1999. Il y a également un café. Lieu complètement insolite et hors du temps dont je serais peut-être passée à côté sans les guides et ça aurait été bien dommage !

  • La galerie bordelaise : il s’agit d’un passage couvert datant de 1831 par Joseph Durand à l’imitation des passages parisiens. Ce matin là, seul le magasin de chaussure était ouvert. Ca gâche un peu l’ambiance hors du temps du lieu lorsqu’on a des étagères de chaussures en promo en plein milieu, mais le café du fond est magnifique, faisant un peu penser à celui dans le passage à Vienne

  • Passage Sarget : Du nom du baron qui l’a commandé pour ne pas passer dans les rues voisines malfamées, il relie la place du Chapelet au cours de l’Intendance dans une ambiance néo XVIIIe siècle

  • La Maison du Pata Negra : c’est LE comptoir sous la Halle du marché des Capucins avec ce qui se fait de mieux en charcuterie ibérique : la pata negra mais aussi des serrano. Le principe est simple (voire piège selon votre faim) : vous prenez ce que vous voulez et payez à la fin. Chaque couleur de pique à tapas correspond à un prix

 

 

  • Passage Saint Michel : 19 antiquaires dans une ancienne mûrisserie pour bananes. Les prix sont différents selon les antiquaires mais un grand nombre veut avoir le prix juste ce qui est plutôt appréciable. En prime, la scéno est top, façon Ikea du vintage qui donne envie de tout acheter !

  • DARWIN : l’adresse incontournable, où je serais allée même sans les guides. C’est une des raisons pour lesquelles j’avais envie de retourner à Bordeaux. Je vous en parlerai davantage dans un prochain article

  • Quai des marques : pas vraiment classable dans la catégorie pépite car je ne suis pas ultra fan de ce concept et si ce n’était pas sur mon chemin, je n’aurais pas fait le détour pour aller voir les magasins outlet mais si vous êtes du côté de la Cité du Vin et du pont futuriste Jacques-Chaban-Delmas, autant en profiter. C’est rare que des villages de marques soient aussi proches du centre. Pour du Princesse Tam Tam à petit prix c’est bien sympa et la promenade est assez jolie !

Surprise ! Pour fêter le printemps et les ponts de mai qui arrivent, c’est à votre tour d’explorer de nouveaux horizons grâce aux Editions Gallimard. RDV sur Facebook et Instagram dès 19h pour tenter de gagner le Géo Guide de votre choix !

Total
54
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*