Il y a le Dimanche aux Goudes, et de l’autre côté de Marseille, « Un dimanche aux Aygalades« . Sur le site incroyable de la Cité des Arts de la Rue, le rdv est pris chaque premier dimanche du mois pour se balader jusqu’à la fameuse cascade des Aygalades, faire son marché de producteurs ou profiter des animations des arts de la rue. 

4 avril 2021. A une dizaine de /minutes de voiture du Vieux-Port vers le nord de Marseille, j’aperçois de loin le fameux bus à la verticale. Je suis bien à la Cité des Arts de la Rue. Avec la crise sanitaire, l’évènement n’est pas aussi animé que d’habitude mais cette date reste tout de même l’occasion de se retrouver autour de valeurs communes. Des valeurs partagées par La Cité de l’Agriculture, la Cité des Arts de la Rue et le Bureau des Guides qui sont à l’initiative du Dimanche aux Aygalades.

Balade dans le jardin de la cascade des Aygalades

En contre bas de la Cité des Arts de la Rue, une parcelle sauvage s’étend sur 2000m. On y longe alors le ruisseau des Aygalades jusqu’à arriver à la cascade. Enfin, ce qui devrait l’être car avec des pluies de plus en plus rares, même au printemps, pas un filet d’eau n’en coule.

Le quartier des Aygalades doit son nom à ce ruisseau. « Aiga » qui signifie eau. Au 19e siècle, la cascade était située sur la propriété du Château Falque, et la bourgeoisie marseillaise venait s’y rafraichir . Avec la création de l’autoroute, la château est détruit en 1940, le ruisseau est relégué au rang de réseau d’assainissement. En 2016, la Cité des Arts de la Rue débute le chantier pour essayer de réparer ce que l’urbanisation brutale a fait à ce coin de nature. Il s’agit alors de renaturaliser le ruisseau, aménager l’espace afin que du public puisse être accueilli pour en profiter mais aussi être sensibilisé.
C’est notamment ce que fait une exposition le long du jardin de la cascade. Elle détourne les nombreux objets tristement retrouvés dans le ruisseau en trouvailles archéologiques. Pour en savoir plus sur l’eau et les enjeux de ce site exceptionnel, il y a les conférences sauvages « Voix d’Eau » par le Bureau des Guides GR2013 auxquelles vous pouvez assister sur inscription.

En hauteur, le jardin de la cascade est assez riche en flore. Cette balade est la bouffée d’air frais et fleuri qu’il nous faut pour un dimanche matin. Au mois d’avril, même si toutes les feuilles n’ont pas encore poussé pour faire de cette parcelle un réel écrin de verdure, il y a les magnifiques arbres de Judée en fleurs à admirer.

 

Consommer local au marché retrouvé

Très investie dans le 15e arrondissement de Marseille (je vous en parle bientôt dans un article), la Cité de l’Agriculture participe au Dimanche des Aygalades avec le marché retrouvé. Il s’agit d’un marché de producteurs locaux. Maraîchers, fromagers, écailler, boulanger, pépiniériste du coin comme Pépinière La Belle Verte de Rognes… L’idéal pour du circuit court !

Découvrir la Cité des Arts de la Rue, lieu de création

Même si c’est dimanche, même si la crise sanitaire a perturbé l’élan créatif et culturel, le dimanche aux Aygalades est l’occasion de se balader dans la Cité des Arts de la Rue. Le projet est né en 1995, à l’initiative de Michel Crespin (fondateur et alors directeur depuis 13 ans du centre national de création Lieux publics) et de Pierre Berthelot (co-directeur artistique de la compagnie Générik Vapeur). A l’origine, cet immense lieu de 36 000m² était une savonnerie. Ce laboratoire de réflexion, formation, développement et création des arts de la rue est fait d’immenses hangars accueillant différentes compagnies.
La vocation n’est pas d’accueillir du public, il s’agit avant tout d’un lieu pour les artistes. Toutefois, il y a pas mal de créations monumentales en extérieur comme le bus de la RTM à la verticale dont je vous parlais au début, d’autres bus, qui permettent d’avoir un aperçu de ce qui se fabrique ici.

Le dimanche aux Aygalades est l’occasion parfaite pour découvrir ce lieu étonnant au nord de Marseille. Entre nature et création, le prochain rdv est donné début mai. En fonction de l’évolution des conditions sanitaires, un week-end spécial aura lieu le premier week-end de juin. Notez les dates !

Un dimanche aux Aygalades – 9/14h
Cité des Arts de la Rue 
225 avenue Ibrahim Ali 13015 Marseille 

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette piqure de rappel ! J’avais voulu m’inscrire pour la visite (avant l’histoire du covid…), mais il ne restait plus de places…
    Je vais essayer d’y aller début juin 🙂
    (et merci pour le nom « ail de naples » ! je me demandais comment cette fleur s’appelait !)

  2. Oh que c’est joli ! J’en avais jamais entendu parler (mais après tout, je connais assez mal Marseille) et ça me donne très envie ! Merci pour la découverte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*