Du 14 au 16 septembre, l’agence Air France Marseille République a troqué les airs contre la mer à l’occasion de la Juris’Cup. Une invitation au voyage un peu moins habituelle mais qui laisse tout autant rêveur… Que les plus sensibles prennent leur Mercalm, on part à bord de l’Agapanthe pour une régate intense !

Après avoir rencontré Air France au salon Côté Sud où j’ai sélectionné son stand comme coup de coeur de ma catégorie Evasion, c’est cette fois en mer que l’aventure continue.
L’agence marseillaise de la compagnie aérienne était partenaire de la 28e édition de la Juris’cup avec une participation à la régate les 3 jours. Un bon moyen de participer à la vie de la cité phocéenne tout en prolongeant le voyage.

13h. Après un brief des équipages concernant le parcours (je n’ai compris quasi aucun terme à part « danger – rocher – phare), c’est l’heure de monter à bord. Nous sommes sur un beau voilier de 18m, l’Agapanthe. La sortie du Vieux-Port a été un de mes moments favoris. Tous les voiliers convergent vers la sortie du port en passant entre le Pharo et Fort Saint-Jean. Le genre d’instant qui sublime encore plus Marseille.
Jusqu’ici, tout va bien. Ça bouge bien moins que ce que je le pensais et le voilier ne penche pas.
On commence à hisser les voiles.

14h. Tous les voiliers sont réunis au niveau du milieu de la Corniche. Autre beau moment de l’après-midi de régate. Ce rassemblement vu de la mer est magnifique. Certains voiliers sont encore au moteur, d’autres se laissent porter par le vent. On frôle parfois la collision mais ça fait partie des premières sensations de la régate. Le Top départ est donné par catégorie de voiliers. Nous faisons partie des derniers. La course commence !

14h45. Le « gooooo » est hurlé, le moteur coupé; notre catégorie commence la course. Faux départ. On recommence. Puis la mer nous porte de bouées en bouées, en passant par le Château d’If, jusqu’au Phare Planier, des Goudes au point d’arrivée jusqu’au port.
C’était ma première fois sur un voilier. J’appréhendais un peu ce moment où nous serions quasiment perpendiculaires à la mer. Le vent se levant dans l’après-midi, ce moment est arrivé assez vite. Après un petit fail à rester accrochée pendant 5mn à la verticale en me disant que j’allais tomber à la mer (c’est le Mercalm qui me fait exagérer…), j’ai bien survécu.
Je n’ai absolument rien touché sur le voilier mais même sans vraiment participer à la navigation (par contre j’ai appris plein de mots : choquer, le foc, le génois…), on sent vraiment la différence avec les autres bateaux. Ici, on épouse vraiment la mer, on se laisse porter par le vent et dans le cadre d’une régate, on se bat aussi avec lui pour pouvoir aller vers le cap souhaité. Une belle expérience !

Quelques mots sur le Phare Planier, cet endroit qui intrigue car, même si on prend la mer souvent, le fait qu’il soit à 15km au large fait que peu de bateaux peuvent y accéder. Il est classé Monument historique depuis 2002; et pour cause, il a traversé les époques ! Le phare est sur l’île Planier depuis le Moyen-Age et la construction que nous connaissons aujourd’hui est le 5e phare de l’île. Le précédent avait été détruit par les allemands en 44.

On fera l’impasse sur notre classement pas très glorieux mais on retiendra surtout le bonheur d’avoir vécu cette belle expérience en mer !

Merci et à bientôt dans les airs Air France…

Juris’Cup 2018 – Team Air France Marseille

L’un des meilleurs moments de la JURIS’CUP, quelques minutes avant le top départ quand tous les voiliers sont réunis ??

Pour vivre un après-midi entier de régate, c’est par ici : http://bit.ly/JurisAirFrance

Publiée par Sunwhere – Blog Marseille & Voyage sur Vendredi 21 septembre 2018

Total
10
Shares

2 commentaires

  1. C’est une super expérience, et j’espère que je pourrais y participer l’an prochain ! Entre temps, il faut que je combatte mon mal de mer (la dernière fois que je suis montée sur un voilier, je suis restée tout le week-end à dormir dans la cabine pour éviter d’avoir « trop » le mal de mer …).
    Tes photos de l’équipage sont magnifiques ! On sent vraiment le soleil 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*