En Provence Verte, dans le haut Var, se trouve le village insolite de Cotignac. Sa particularité ? Être aux pieds d’une falaise de tuf avec des habitations troglodytes !

Le village de Cotignac

Cotignac se trouve à un peu moins d’1h30 de Marseille. Passé Brignoles, roulez au coeur de la Provence verte sur les petites routes parfois boisées et souvent bordées de vignes et oliviers. En voyant l’immense rocher, vous saurez vite que vous êtes bien arrivés à destination.

Cotignac a vraiment cette ambiance typique des villages de Provence, surtout en été. En fin de journée, les artisans du marché nocturne s’installent sur le cours bordé de platanes, les terrasses sont pleines, des musiciens jouent sur une place. C’est vraiment très agréable !
Ici, l’ambiance est décontractée, la plupart des bars sont les cafés typiques des villages, des PMU du coin améliorés. Ça parle, ça rigole, ça donne forcément envie de s’installer en terrasse ! Et contrairement à ce qu’on pourrait penser des villages un peu reculés, attirant plutôt les seniors, Cotignac grouille de jeunes & jeunes actifs qui viennent profiter de l’ambiance estivale !

Mon endroit préféré à Cotignac ? La place de la Mairie. Au pied du rocher, une jolie place avec une église, une fontaine, de jolies enseignes. Normalement, ici, vous serez encore plus sous le charme de ce village. En plus, c’est sur le chemin qui monte au rocher.

Le rocher de Cotignac

La falaise de tuf de Cotignac est appelée le Rocher. A l’époque, la Cassole, la rivière du village passait par son sommet pour former une immense cascade qui se jetait dans un bassin. Ce bassin était au niveau du village actuel. La rivière a été détournée depuis.

Le Rocher se visite d’avril à septembre (pour 2€). L’ascension de 80m permet d’avoir un panorama exceptionnel sur la Provence Verte et de découvrir les vestiges des habitations troglodytes. Ces habitations servaient d’abris pour les villageois et les troupeaux pendant les invasions mais plus récemment, c’était aussi le lieu de soirées plutôt sympas et de fin de soirée également. Par exemple, dans un mini espace, le peintre Jean Arène dont je vous parlerai ensuite, faisait dormir ses amis dans une minie pièce construite dans la roche après de folles soirées.
Aujourd’hui, quelques gîtes proposent un séjour insolite en Provence en logeant dans ces maisons troglodytes.

Le centre d’art La Falaise

Le Centre d’Art la Falaise est installé dans une ancienne chapelle des pénitents blancs, au tout début du Cours du village.
L’architecture d’origine a été conservée et vous savez que j’adore les chapelles / églises qui ont une seconde vie.
Ce lieu a toujours été un espace d’accueil pour les villageois. Après avoir été une chapelle, c’était une salle où on organisait des bals et autres événements fédérateurs. L’idée était alors de garder ce côté accessible. Un couple de mécènes a donné une nouvelle vie à cette chapelle en ouvrant en juin 2016 le Centre d’Art la Falaise mettant principalement à l’honneur des artistes contemporains.

Jusqu’au 30 septembre, c’est l’artiste Jean Arène qui y expose. Né à Marseille, l’artiste peintre de 89 ans met à l’honneur la Provence. Marseille, Cassis, les Alpilles mais aussi Cotignac où il a vécu. Des paysages, des portraits… Les couleurs sont douces, les traits parfois similaires à du Van Gogh ou Cézanne. Une jolie découverte !

Pour suivre l’actualité du Centre d’Art la Falaise : http://www.centredartlafalaise.com

D’autres articles sur la Provence Verte :
3 cascades à faire dans le Var / Le Vallon des Carmes / Entrecasteaux / Château Fontainebleau du Var

 

Total
2K
Shares

10 commentaires

  1. Hi

    I am looking for a makeup artist in the village or surrounding area on 5th sept as I am attending a wedding. Any help would be greatly appreciated

    Thanks

  2. Je suis artisan dans ce village ! Atelier la petite Fabrique… atelier d’encadrement.
    Bientôt déménagement du 8lgrand rue pour 2 rue pra de pé, place de la mairie. Si un jour vous repassez au Village je vous recevrez avec plaisir !!
    Au passage le bonjour de Petit Jean ( le poète de la grand rue que vous avez photographié sur la porte ! ?
    Au plaisir
    Sandrine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*