Première fois en Camargue côté Gard pour moi. Voulant profiter des ponts de mai, c’est à Aigues-Mortes que les seuls rayons de soleil du Sud brillaient ce jour-là. Ça tombait bien, cette cité médiévale m’intriguait et surtout, j’avais très envie de visiter les salins.

Aigues-Mortes et ses remparts

Cette cité a été construite de toutes pièces par Saint-Louis (Louis IX) dont la volonté était d’avoir un port en Méditerranée pour partir en croisade. Le projet colossal est lancé en 1240. La tour Constance et un château sont les premiers édifices à façonner la ville. En 1266, la construction des remparts est lancée. Les travaux s’achèveront une trentaine d’années plus tard, sous le règne de son petit-fils. Aigues-Mortes devient alors un grand port de commerce et a le monopole sur les entrées et sorties de marchandises du royaume jusqu’en 1278.

Aigues-Mortes est ensuite touchée par les guerres de religions. La Tour Constance est même transformée en prison. Dès 1481, Aigues-Mortes perd de son importance au profit de Marseille, rattachée au royaume de France (car jusque là elle appartenait au royaume de Naples) en raison de son port, plus grand (#VieuxPortForEver)

Aujourd’hui, la ville est un véritable lieu touristique. Les remparts sont parmi les mieux conservés de France. Ils se visitent et font partie du Centre des Monuments Nationaux. Du haut de ces remparts chargés d’histoire, il y a un magnifique panorama sur les alentours avec notamment le Rhône.

Au sein des remparts, l’ambiance est un peu moins médiévale. Je m’attendais à voir des maisons en pierre (#passionvillagemédiéval) mais c’est plutôt le style provençal qui l’emporte avec des façades colorées, quelques cigales ou flamants roses accrochés au mur par-ci par-là. Eglises, petites places, boutiques… Aigues-Mortes se visite assez rapidement mais invite à la flânerie.

La bonne adresse d’Aigues-Mortes : un habitant nous avait conseillé le Treize pour sa gardianne mais il était malheureusement fermé. Juste à côté, il y avait chez Coco. De jolies chaises de bistrot, une carte simple et gourmande.. Et ça a été un bon choix ! La gardiane de taureau avec son riz de Camargue était parfaite, le service également. Le tout à prix très correct.

Visiter les salins du midi à Aigues-Mortes

Envie de voir les salins de Bolivie avec le ciel qui se reflète dans l’eau, les flamants roses au milieu de l’eau rougeâtre ? En attendant d’aller si loin, il y a les Salins du Midi d’Aigues-Mortes !

La visite se fait au choix en petit train, vélo (avec visite guidée ou pas), à pieds (accompagné d’un guide). Je serais venue plus tôt, j’aurais opté pour le vélo mais il était trop tard pour en faire. Direction donc le petit train de 16h15 pour une visite bien guidée avé l’accent du Sud et les blagues qui vont avec mais surtout des explications super intéressantes.

C’est ici que l’on produit le Sel Baleine mais aussi la fleur de sel Le Saunier (l’indispensable de ma cuisine 😉 sur des tomates avec un filet d’huile d’olive des Baux et un peu d’ail… Régal !). Amateurs de tourisme industriel, vous serez ravis de circuler entre quelques appareils d’usine et surtout de grandes étendues sauvages. Le site est classé Natura 2000 et a une faune exceptionnelle de 200 oiseaux dont 157 espèces protégées. Début mai, les flamants roses étaient assez nombreux dans les salins.

En revanche, pour voir la couleur bien rose dans les salins, il faut attendre que la micro algue « dunaliella salina » meure et donne cette couleur unique en se décomposant. La meilleure période est le début de l’été.

Revenons à la visite. Elle dure 1h15 avec des ralentissements au niveau des flamants et un arrêt à la camelle de sel, cette immenseee montagne surréaliste au point de vue superbe sur les salins et la ville mais aussi au Musée du Sel qui synthétise tout ce qui est dit durant la visite sur la récolte et la production du sel Baleine et de la fleur de sel en général. Difficile de tout retenir entre le nombre d’informations, la concentration pour ne pas se faire expulser du train (très bonne idée de se mettre tout à l’arrière pour prendre des photos haha, ça bouge énormément), essayer de faire des photos pas trop floues à cause du mouvement, chasser quelques moustiques… Ça n’a pas l’air cool comme ça mais c’est juste que l’expérience était amusante et au contraire, je l’ai vraiment adorée ! Ça reste un incontournable à faire si vous êtes près d’Aigues-Mortes !

Et vous, avez-vous déjà visité Aigues-Mortes et ses salins ? Quels sont vos endroits préférés en Camargue ?

Total
20
Shares

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*