Que visiter en un week-end à Paris ? Difficile d’y répondre car deux jours ne suffisent pas pour découvrir la capitale de l’amour, de l’art de vivre à la française. Pour s’imprégner de Paris, il faut visiter et revisiter. Après plusieurs séjours, voici mes incontournables, du très touristique au plus confidentiel.

 

Mon premier séjour à Paris a été tardif. J’étais à la fin du collège ou au début du lycée, je ne sais plus exactement. En 4 jours, ponctués par le fameux feu d’artifice du 14 juillet de la Tour Eiffel, j’ai arpenté une bonne partie des lieux touristiques. Un second long week-end m’avait permis d’en voir davantage et de commencer à avoir mes monuments, mes rues, mes quartiers favoris. Depuis, les escapades à Paris se sont multipliées. Aussi grande soit-elle (même si en superficie, elle est plus petite que Marseille), je pense pouvoir dire maintenant que je connais bien la capitale. Que ce soit pour un long séjour, un week-end ou même quelques heures, j’ai mes petits circuits habituels, les endroits où je vais à chaque venue, ceux qui j’aime revoir ponctuellement… Toujours à la recherche de ce côté hors du temps de Paris, nostalgique des années 20 que j’aurais adoré connaître.

Les lieux touristiques parisiens à ne pas manquer

Île de la Cité et Notre-Dame-de-Paris

Toujours à mi-chemin entre l’endroit où je dois me rendre à Paris, quel qu’il soit et la Gare de Lyon, je crois que je ne suis pas allée à Paris, même quelques heures, sans passer par Notre-Dame-de-Paris et l’île de la Cité. Du pont Notre-Dame avec vue sur la Conciergerie, à la devanture sans âge du Vieux-Paris d’Arcole, au jardin de Notre-Dame-de-Paris avec les cerisiers japonais en fleur au printemps, aux quais de Seine, c’est pour moi la carte postale la plus intemporelle. En bonus, les petites jardineries place Louis Lépine au charme fou.

Le Louvre et le jardin des Tuileries

Je n’ai visité le Louvre qu’une fois, lors de ma première fois à Paris. Mais je retourne souvent aux alentours. Flâner autour du musée, sentir l’émulation artistique de ceux que l’architecture inspire pour des dessins ou pour jouer de la musique, apercevoir les pyramides pour terminer la balade dans le jardin des Tuileries que j’aime autant au printemps qu’à l’automne lorsqu’il se pare de ses belles couleurs orangées.

Musée d’Orsay

J’ai bien profité des musées parisiens avant mes 26 ans. Celui où j’ai le plus aimé retourner : le musée d’Orsay. Pour ses expositions, temporaires et permanentes toujours passionnantes, pour son architecture d’ancienne gare, pour son horloge poétique et romantique à la fois.

Palais Royal et la Galerie Vivienne

Il y a quelques années, j’allais souvent du côté de Bourse pour un dernier déjeuner entre copines avant de reprendre mon train. Mon circuit habituel : Bourse > Galerie Vivienne > Palais Royal > Louvre > Notre Dame de Paris.
Plus joli passage parisien, la Galerie Vivienne est un vrai bond dans le temps. A deux pas, le Palais Royal séduit autant par son architecture, par son modernisme avec les colonnes de Buren que par son joli jardin.

Pont Alexandre III

Pour beaucoup, les Champs-Elysées sont la plus belle avenue du monde. Pour moi, c’est à quelques minutes des Champs que l’on trouve le plus beau pont du monde : le pont Alexandre III. Inauguré pour l’exposition universelle de Paris en 1900, il offre une magnifique vue sur la Seine & la Tour Eiffel, les Invalides d’un côté, le petit et grand Palais de l’autre. De beaux symboles parisiens qui subliment ce pont de jour comme de nuit (et pour ceux qui l’ont connue, la boite de nuit, le Showcase, qui était sous le pont, était l’occasion de l’admirer une fois de plus, en attendant son taxi du retour !).

Montmartre

Sa basilique du Sacré-Cœur en font le plus haut point de Paris, ses anciens habitants en ont fait un quartier des artistes, ses coteaux accueillent même des vignes… Montmartre est une vraie carte postale parisienne. Beaucoup trop touristique, je n’y vais que rarement, si j’ai un jour de libre en semaine quand je vais à Paris. Mais il faut bien avouer que c’est l’endroit idéal pour se croire à une autre époque. D’ailleurs, juste avant le confinement, un tournage était en cours à Montmartre, reproduisant le Paris des années 40 avec de vieilles enseignes. Le tournage ayant été arrêté brutalement, les décors y sont toujours… J’adorerais voir ça !

 

Paris hors des sentiers (trop) battus

L’Institut Suédois

Vous connaissez mon amour pour la Suède… Rien d’étonnant à ce que l’Institut Suédois soit l’endroit où je vais à chaque séjour à Paris. En mars dernier, j’ai encore profité d’un après-midi de libre pour y passer. En plein cœur du Marais, l’Institut Suédois fait la promotion de la culture suédoise, pluridisciplinaire. On peut y voir des expositions gratuites, toujours très intéressantes et riches de clés pour mieux comprendre la culture suédoise. J’avais par exemple vu une expo sur la Publicité qui m’avait passionnée. Il y a également un café. Son odeur rappelle les rues de Stockholm. Un mélange de jus frais, de gâteaux sortis du four, de soupe… Le tout à prix très abordable. Suivez de près l’actualité de l’Institut. Entre concerts, rencontres, événements typiquement suédois comme Midsommar à fêter dans le jardin, il y a de quoi s’occuper.

Musée de la vie romantique et son café

Dans le 9e arrondissement, à deux pas de l’hôtel Amour, dans l’ancienne demeure du peintre d’origine hollandaise Ary Sheffer, se trouve le musée de la Vie Romantique. Souvenirs de George Sand, objets, sculptures, bijoux… L’exposition se parcourt rapidement. On apprécie surtout ce joli jardin caché avec un café tout aussi romantique que le musée. Une verrière, quelques tables et chaises, des fleurs, de la petite restauration bio par Rose Bakery… L’un des plus beaux havres de paix parisien.

Musée Jacquemard André

Dans le tumulte du Boulevard Haussmann, le musée Jacquemard André offre une belle parenthèse. Il s’agit de l’une des plus belles collections de peinture de la capitale, mais aussi de l’un des musées les plus intimes et beaux à la fois. On déambule dans un ancien hôtel particulier où il est dur de choisir entre admirer les œuvres et admirer la pièce dans son entièreté. Lorsqu’on passe au niveau du jardin d’hiver, il n’y a plus de doute. C’est le point d’orgue de la visite.

Jardin des plantes

Autre joli parc parisien, idéal si on a un peu d’avance pour son train en gare d’Austerlitz ou de Lyon : le jardin des plantes. Jardin extérieur, grande serre, musée d’histoire naturelle, bibliothèque et petit zoo ; c’est l’endroit parfait pour avoir sa dose de nature & culture dans la capitale, et idéal en famille.

La Grande Mosquée de Paris

Juste derrière le jardin des plantes se trouve la Grande Mosquée de Paris. Inaugurée en 1926, elle peut se visiter. Elle est payante mais il est possible d’apercevoir le beau patio au jardin à l’andalouse. La Grande Mosquée de Paris est aussi connue pour son restaurant « Aux Portes d’Orient », son salon de thé aux délicieuses pâtisseries, son hammam exclusivement réservé aux femmes.

Ground Control

En 2014, les équipes de Ground Control commencent à investir la capitale. Une première année à la Cité de la Mode, puis d’anciens lieux en anciens lieux ferroviaires jusqu’à trouver un point d’ancrage à deux pas de la Gare de Lyon, toujours dans un ancien lieu SNCF. Si j’ai un peu d’avance avant mon train, c’est uniquement pour pouvoir profiter de Ground Control avant de rentrer à Marseille.
Ground Control rue du Charolais c’est 4000m² de lieu de vie culturel, indépendant et engagé. On se pose dans un ancien cockpit d’avion, on mange & boit dans des corners labellisés Ecotable et participant au Refugee Food Festival, on profite de concerts ou encore de cours et ateliers. Tout ce qu’on aime de Paris, son côté pointu, avant-gardiste, alternatif, écoresponsable se trouve chez Ground Control.

Notre découverte de Paris s’arrête ici. Si je devais résumer ces adresses : touristiques pour se sentir hors du temps, accessibles car à l’exception de quelques musées, ce ne sont que des déambulations gratuites à faire.
Ce cityguide est très perturbé par l’actualité mais il vous permettra de préparer votre future escapade à Paris lorsque les conditions sanitaires et de sécurité le permettront.

Prenez soin de vous et restez chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*