Ville étudiante et pas chère, Budapest est l’une des villes d’Europe idéale pour un week-end entre amis ! Ses beaux monuments de part et d’autre du Danube en font également une ville très romantique. De Buda à Pest, découvrez la capitale hongroise entre passé tumultueux et vie bouillonnante. Que faire à Budapest en 3 jours ? Quels sont les incontournables ? Où dormir ?  Quelques infos pratiques sont dévoilées sur le blog…

Après mon énorme coup de coeur pour Vienne, j’avais envie d’explorer davantage les pays de l’Est. Budapest me faisait envie depuis quelques temps. Des billets pas chers depuis Marseille, on n’hésite pas longtemps à s’organiser un week-end entre copines début septembre. Une fois dans l’avion, l’observation des passagers confirme que c’est la bonne destination pour partir entre ami(e)s. Il n’y a quasiment que des jeunes, notamment des groupes de mecs. Ça sent l’enterrement de vie de garçon ! Une fois sur place, on croisera énormément de groupes pour EVJF et EVG. Si vous cherchez une capitale européenne où organiser un enterrement de jeune fille ou garçon, voilà une piste 😉

 

Pour nous ce sera plus soft. On vient surtout ici pour visiter, mais aussi profiter de la vie nocturne. J’avais en tête des images de Budapest avec de magnifiques bâtiments autour du Danube, des quartiers riches de monuments, les thermes en plein dans la ville telle une place insolite. La réalité est un peu différente. Je me suis un peu déçue toute seule avec cette fausse image que j’avais de Budapest. Il y a bien de part et d’autre du Danube le Parlement côté Pest et le château & bastion des pêcheurs côté Buda mais au sein des différents quartiers de la ville, c’est très disparate pour une capitale. Ne vous attendez pas à retrouver un musée à ciel ouvert comme peut l’être Vienne où tous les bâtiments traduisent la richesse culturelle de la capitale. Il y a de belles choses à visiter à Budapest mais assez dispersées dans la ville et pas si nombreuses que ça pour 3 jours sur place. On en fait vite le tour. Ce n’est que mon ressenti mais c’est pour ça que je conseillerais davantage Budapest pour un week-end festif  durant lequel on en profite pour visiter un peu et moins pour un week-end en amoureux ou en famille… Il y a également autre chose qui m’a un peu agacée à Budapest, mais je vous en parlerai à la fin de l’année (gros suspens…).

Maintenant que c’est dit, voici les incontournables à faire et à voir à Budapest (très faisables en 2 jours).

Le bastion des pêcheurs et la colline du château

Sur la rive ouest, côté Buda, le bastion des pêcheurs est l’un des monuments les plus photographiés de la capitale hongroise. Terminé en 1902 après deux décennies de travaux, il compte 7 tours représentant les 7 tribus qui ont fondé le pays. Une partie est payante mais même gratuitement vous pouvez bénéficier du plus beau panorama sur Pest. Il faut d’ailleurs préciser que le bastion des pêcheurs a uniquement été construit pour fournir une vue imprenable sur Budapest. Sympa 🙂
Juste à côté se trouve l’église Mathias et son magnifique toit aux tuiles colorées.

A 5mn de là se trouve le château de Buda. Il abrite une bibliothèque et 2 musées dont la Galerie Nationale Hongroise. Le musée est immenseeeee (4 étages pour trouver l’expo sur le surréalisme que je voulais voir!) avec une très belle architecture et de belles vues de Pest.

Cette partie de Buda étant l’une des plus touristiques de la capitale, dès que vous aurez traversé le pont des chaînes, vous aurez le choix entre : monter en voiturette électrique (ce qu’on a fait la première fois), monter à pieds (ce qu’on a fait la 2e fois puisqu’on s’est rendu compte que ce n’était pas si haut), ou prendre le célèbre funiculaire (que l’on n’a pas pris car trop de queue pour 2 secondes de montée).

Visiter le parlement hongrois en français

Cette fois on traverse le Danube, à Pest, pour visiter l’un des grands incontournables de la ville : le parlement hongrois. Avec ses 18 000m², c’est l’un des plus grands parlements du monde. Sa façade néogothique en fait un bâtiment encore plus impressionnant.

Plusieurs visites du parlement sont organisées par jour, dans différentes langues. Pensez à réserver à l’avance, pas comme nous… En se rendant compte la veille qu’il fallait réserver, tout était complet et on était à deux doigts de faire une visite en russe jusqu’à ce qu’une visite française se rajoute à 8h45. Idéalement, réservez avant votre départ, comme ça vous pourrez imprimer le billet chez vous. Si, comme nous, vous êtes en mode last minute, vous devrez vous rendre à l’accueil du parlement pour qu’on vous donne votre ticket (les e-billets, c’est pas encore arrivé en Hongrie comme concept..) avec le risque qu’il y ait beaucoup de monde à la billetterie; donc prévoyez de venir en avance (pour les visites avant 9h, normalement, ça devrait aller).

La visite dure 45mn. Elle est très chronométrée, les groupes se succèdent un peu comme à l’usine mais l’intérieur est tellement splendide que ça vaut le coup ! On visite l’escalier d’honneur, la salle des séances de la chambre haute, le salon de l’ancienne chambre des députés, la grande salle de la coupole et vous verrez également la couronne royale protégée par deux gardes (qui ont eux aussi une « chorégraphie » bien chronométrée, attention à ne pas être trop près d’eux, leur épée peut surprendre 😉).

3200HUF environ 9€70 – Réservez sur ce site

En allant vers le pont des Chaînes, ne manquez pas le mémorial des chaussures en hommage aux juifs hongrois jetés dans le Danube.

Le marché couvert de Budapest et la découverte de la gastronomie hongroise

J’ai une grande passion pour les marchés couverts. Avec 10 000m², 1 étage, une structure métallique néogothique, les Grandes Halles de Budapest – Budapesti Központi Vásárcsarnok font partie des plus beaux marchés couverts que j’ai vu. Il s’agit du plus grand marché couvert de Hongrie. La partie alimentaire se trouve au rez-de-chaussée; vous pourrez y acheter des fruits & légumes, du paprika-la spécialité locale-, du salami (l’autre spécialité, semble-t-il, vu le nombre de stands !). A l’étage, c’est l’endroit idéal pour ramener des souvenirs. Clairement ce n’est pas de l’artisanat local mais si vous voulez ramener des magnets, petites poupées russes ou autres, c’est très bon marché, comparé à d’autres magasins de souvenirs de la capitale.

C’est également à l’étage que l’on trouve les restaurants. Il faut donc que je m’attarde un peu sur la cuisine locale. J’ai un grand amour pour la cuisine allemande, autrichienne; qui déjà ne fait pas l’unanimité. Mais alors la cuisine hongroise… Il y a le langos, une genre de pizza frite avec tout plein de garnitures possibles. Le goulash. Jusque là ça va. Et puis il y a des curiosités. L’image ci-dessous d’un genre de pain multi saucisses en est une preuve. Egalement, pour notre premier déjeuner, nous voulions tester la cuisine locale. Nous sommes allées chez Kicsi Csángó un peu à l’écart du quartier du château. Sous forme de buffet, c’était la bonne alternative pour voir les plats proposés et se laisser guider par ce qu’on voyait. Le poivron farci au porc, c’était un bon choix. En revanche, les pâtes avec une genre de chapelure qu’on nous présente comme étant les « sweet pasta » sur lesquelles la serveuse a déposé une énorme cuillère de confiture. DE LA CONFITURE SUR DES PÂTES ?! Bon… A partir de là on a limité la cuisine locale aux Kurtoskalacs, les gâteaux à la broche qui sont une tuerie. C’était très bien comme ça, on aura essayé…

Les thermes de Budapest mais lequel choisir ?

Les thermes font partie de la vie hongroise. On compte une centaine de sources d’eau chaude à Budapest et une 20ine de thermes. Parmi eux, il y a les plus touristiques. Pensez alors, en toute saison, à emmener maillot de bain – tongs – bonnet de bain dans votre valise pour Budapest.
Après avoir arpenté de nombreux sites, vu pleeein d’avis divergents, notamment au niveau de l’hygiène, nous avons choisi les thermes Gellért pour sa piscine intérieure qui avait l’air bien plus jolie que l’immense bain de Széchenyi (le fameux bain qui a une architecture tellement folle que je pensais que c’était en plein dans la ville… Bref.). C’était un vendredi en début d’après-midi de septembre. Il y a du monde mais c’est vraiment très correct ! Pas habituée des thermes, c’est quand même étrange d’être dans le même bain chaud que 50 autres personnes, il faut arriver à en faire abstraction.
Le bain intérieur est vraiment magnifique ! Pour vous baigner dans la belle piscine, port du bonnet obligatoire (vous pouvez en acheter à l’entrée) !
A l’extérieur, la grande piscine se transforme en piscine à vagues toutes les heures (ma nouvelle passion..), il y a aussi un sauna et deux bains chauds dont un pour 4 personnes. Prévoyez une petite demie journée pour bien en profiter mais également amortir le prix (18€ l’entrée !). A la fin de votre aprem’ de détente, grimpez au mont Gellért pour voir l’un des plus beaux couchers de soleil de la ville.

Pour tester les bains thermaux de Budapest comme un local, direction les bains turcs, pas toujours mixtes et souvent nus. C’est une expérience !

Le parc de Varosliget et la place des héros

Autour des bains thermaux de Széchenyi se trouve le très joli parc de Varosliget avec son château, son lac, son musée de l’agriculture. C’est vraiment très mignon !

A deux pas se trouve la place des Héros. Il s’agit de l’une des places les plus importantes de Budapest en l’honneur des 7 tribus fondatrices de Hongrie. C’est également ici que se trouve le musée des Beaux Arts.

Le New York Café

C’était d’abord le siège d’une compagnie d’assurance, puis un magasin de sport, une agence de voyage, un café littéraire… Avant de faire partie d’un hôtel, d’être totalement rénové et retrouver sa splendeur. Le New York Café de Budapest attire les foules. On fait la queue pour entrer et quand on aperçoit ce qui nous attend à l’intérieur, on patiente volontiers. Le cadre est sublime. On prend un chocolat chaud avec un orchestre en fond… Les prix sont clairement plus élevés que dans le reste de la ville mais pour le cadre, c’est le petit plaisir à s’offrir !

De la basilique Saint-Etienne à la Grande Synagogue de Budapest

Deux édifices religieux importants se trouvent à Budapest. La basilique Saint-Etienne est la plus grande église catholique de Budapest. Avec une coupole à 96m de haut, l’intérieur est impressionnant !

C’est également à Budapest que l’on trouve la plus grande synagogue d’Europe, la seconde du monde après New-York : la Grande Synagogue de Budapest. On a été mauvaise en voulant y aller le samedi alors que c’était fermé… De l’extérieur elle est déjà imposante donc je pense que l’intérieur doit être encore plus beau. Ne faites pas la même erreur que nous et vérifiez les horaires !

Le pont des chaînes pour boire un verre au coucher de soleil

Le Pont des Chaînes enjambe le Danube et relie ainsi Buda à Pest. C’est un des hauts lieux touristiques de Budapest.
Le long des quais, vous verrez énormément de péniches. Beaucoup proposent des mini-croisières sur le Danube le soir, le temps d’un dîner par exemple. Il y a également beaucoup de grosses péniches de croisière. Etant toutes les unes derrière les autres, ça gâche souvent la vue sur le pont… Pour avoir le meilleur spot, direction le bar PONTOON. Petite guinguette sur le quai, on peut y admirer le coucher de soleil et l’illumination du Pont des Chaînes en toute simplicité avec un verre à la main, assis sur sa chaise en plastique. Il y également très souvent des lives pour une encore meilleure ambiance.

Les ruins bars du quartier juif

Comme je vous le disais, Budapest est la ville parfaite pour faire la fête. Dans le quartier de Pest, les bars beaucoup trop cools se succèdent, les étudiants sont partout. Sans danser jusqu’au bout de la nuit, il est possible en l’espace d’une soirée de tester 2/3 bars, notamment les ruins bars. Ces bars dans des immeubles abandonnés, le plus souvent avec une très jolie cour, font la réputation nocturne de Budapest. Le plus connu est Szimpla Kert. C’est le plus touristique mais clairement le plus dingue.
Les autres testés ont été : Anker’t, Ellato Kert, EXTRA, Csendes vintage bar, l’Instant. Globalement les conso ne sont vraiment pas chères, mais les cocktails pas vraiment alcoolisés non plus… Ne manquez pas non plus Mazel Tov qui n’est pas vraiment un ruins bar mais un restaurant méditerranéen assez chic à la déco canon dans un immeuble abandonné.

Voyage à Budapest, où dormir et autres infos pratiques :

Où dormir à Budapest ?

Du fait de sa quantité d’adresses où sortir à 500m à la ronde, logez à Pest. Vous serez tout de même proche de tous les autres lieux touristiques à pieds ou en transports. Airbnb s’avère être la meilleure alternative. Les prix sont dérisoires. Les hôtels ne sont pas plus chers mais si on veut vraiment économiser sur le logement, les hôtels proposés ne sont pas fous. En revanche sur Airbnb, on a trouvé des logements à 28€ la nuit… Le Airbnb que nous avons choisi était à 47€ pour un 75m² à deux, à 5mn de tous les bars que nous avons testés, tenu par un français. Il était parfait ! N’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous souhaitez le lien.
Et si jamais c’est votre première fois sur Airbnb, profitez de 25€ de réduction.

Budapest, à savoir

– Pour rejoindre Budapest depuis l’aéroport, il y a un bus de ville à même pas 3€. Comptez une 30aine de mn de trajet jusqu’à Deak Ferenc tér

– On paie en forint. Pensez à changer la monnaie avant. Nous avions retiré 150€ pour 4 jours. On a fini par payer quelques consos par carte (avec des frais) mais globalement c’est suffisant car à part les visites, ce n’est vraiment pas cher comme ville. Téléchargez l’appli Currency pour convertir en euros.

– On n’a peut-être pas eu de chance mais globalement on est tombé sur des serveurs désagréables, sans raison, mais surtout arnaqueurs. On vous sert la double dose de vin (les verres commencent à 0.1cl, why not…) pour vous faire payer plus cher, on vous emmène une autre omelette que celle nature commandée mais forcément à un prix plus élevé, lorsqu’on vous propose de payer en euros et que l’on fait la conversion il y a bien 70cts à 1€20 de marge. Au bout d’un moment, ça commence à être désagréable de se sentir comme de grosses touristes/pigeonnes alors qu’on est dans des adresses fréquentées par des locaux.

– Vous pouvez tout faire à pieds. Toutefois, la place des Héros ou encore les thermes Gellért sont un peu excentrés donc n’hésitez pas à prendre le bus ou le métro (il est très vintage, très mignon). Achetez votre ticket à une borne, compostez (on a eu des contrôleurs à chaque fois) et Budapest est à vous !

Un avis un peu mitigé sur Budapest donc (n’hésitez pas à me faire part de votre ressenti en commentaire) mais qui reste une belle ville à découvrir, notamment si vous voulez profiter de toutes les bonnes adresses nocturnes et un peu visiter. Il y a encore de très nombreux immeubles dans leur jus, voire carrément dans un sale état mais c’est aussi ce qui fait le charme de la ville. Mais vu l’essor touristique, il est fort probable que la ville change pas mal dans les années à venir. A suivre… 🙂

 

Total
3
Shares

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*