La gastronomie fait partie intégrante de la découverte d’un territoire. Et Marseille, comme Aix-en-Provence, en ont dans le ventre ! Lancé début juillet, Délicity Tours propose des balades gourmandes pour découvrir ces deux villes du Sud à travers leur histoire et surtout, leurs commerçants. Parce que manger, c’est la vieeee, j’ai testé pour vous le food tour à Noailles, quartier multiculturel de Marseille… Venez, vous allez en avoir l’eau à la bouche !

Délicity Tours

Le groupe de presse Prisma Media (Femmes Actuelles, Gala, Geo Magazine...) lance une nouvelle expérience de visite pour découvrir une ville comme un local avec ses food tours. Le concept est simple : 2h30 pour visiter un quartier, un centre historique, avec un(e) guide du coin qui vous raconte toutes les anecdotes des lieux et 5 stops gourmands dans des commerces emblématiques.
C’est une première et le groupe a choisi Marseille et Aix-en-Provence pour faire ses 3 parcours gourmands.

A Noailles, vous serez au coeur d’un quartier populaire aux commerces hauts en couleur. Ne vous attendez pas à avoir de la cuisine provençale mais plutôt faire un tour du monde culinaire !
A Saint-Victor, on balade de la place des Huiles à l’Abbaye Saint-Victor en découvrant les emblèmes de la cité phocéenne comme le savon de Marseille et les panisses mais aussi ses influences Méditerranéennes.
A Aix-en-Provence, on revisite les classiques de la Provence avec le vin, le pastis ou encore les calissons d’Aix !

Délicity Tours, le parcours à Noailles

Le quartier Noailles dans le 1er arrondissement de Marseille est surnommé le « ventre de Marseille ». Rien de mieux pour faire cette balade gourmande ! Elle débute sur le Vieux-Port, passe par l’opéra, pour arriver ensuite rue de Rome. Notre parcours à Noailles débute réellement ici.

  1. Tam-Ky

Je vous en ai parlé dans mon article sur mes commençants préférés : l’épicerie exotique et traiteur Tam-Ky est notre premier stop de dégustation. Il faut dire que c’est une institution depuis 1994 et une belle affaire familiale. Si je l’aime autant, c’est aussi pour ses rouleaux de printemps au boeuf citronnelle. Un des rares à ne pas faire uniquement crevette. Par chance, ce sont ces rouleaux que nous dégustons.. Au goûter, le genre de bonheur suprême pour moi.

 

2. Le Cèdre, boulangerie libanaise

Ici, à 11h tous les jours, les pitas chaudes tombent du toboggan en inox. Une attraction à lui tout seul. La boulangerie est épurée, blanche de farine. Très réputée pour son pain, j’ai découvert lors du food tour ses chaussons libanais / fatayer à la viande, fromage ou épinards. Ca donne envie de revenir pour goûter le reste !

3. Au Grand Saint-Antoine

Place des Capucins, la fameuse place de marché de Noailles et également celle du métro – anciennement la gare où Pagnol prenait son train pour Aubagne – on fait une pause gourmande mais pas exotique. Nous sommes au Grand Saint Antoine, charcuterie traiteur depuis des années et surtout une référence en magret de canard fumé et caillette. La meilleure découverte de ce food tour. Je pense que j’y retournerai très souvent…

4. L’Epicerie l’Idéal

Ancienne journaliste culinaire et fille de la chef étoilée de Lourmarin, Reine Sammut; Julia a ouvert en 2016 l’Epicerie l’Ideal, au début de la rue d’Aubagne, peu après l’emblématique Maison Empereur. Avec ses 70 mètres carrés, ses luminaires qui donnent envie d’y rentrer, sa déco soignée, l’Epicerie est l’une des plus jolies adresses de Marseille. Elle a emmené une certaine gentrification à Noailles, un peu comme la Brasserie Barbès en plein Barbès à Paris. C’est d’ailleurs parfois un peu gênant ce tel écart populaire du quartier et ultra-bobo de l’adresse. « Aaaaadorer aller à Noailles » et n’aller qu’à l’Idéal, ce n’est absolument pas connaître et vivre la vraie vie de ce quartier. Mais ce n’est que mon avis… Toujours est-il que nous y avons dégusté une excellente mozza fumée, ma nouvelle lubie fromagère après le pecorino truffe (oui, j’ai mis 25 ans à aimer le fromage et maintenant j’aime que ceux qui sont chers…). Avec du bon pain et de la bonne huile d’olive, c’est la perfection !

5. Pâtisseries orientales chez Journo

C’est l’heure du dessert ! On s’éloigne un peu de Noailles et on se pose rue Pavillon avec la bonne citronnade de Journo, la pâtisserie orientale. Pour beaucoup, LA meilleure citronnade de Marseille. Comme c’est le 5e stop, je n’ai malheureusement plus de place pour déguster une des pâtisseries orientales mais ce sera l’occasion de revenir, ça avait l’air délicieux

Les + Delicity Tours
– pour 49€, vous avez 2h30 de balade où l’on vous fait passer devant les meilleurs endroits du quartier, où on vous raconte plein d’anecdotes (même en travaillant dans le tourisme et en allant souvent à Noailles, j’ai appris plein de choses !) et surtout 5 stops gourmands où les portions sont bien copieuses

– les 3 parcours bien différents au choix : Noailles, St Victor à Marseille ou Aix
– le groupe peut aller jusqu’à 14 personnes, idéal en famille (avec enfant s’ils sont patients pendant 2h30) ou entre amis, que vous soyez touristes et marseillais/aixois !
– les horaires : 10h – 12h30 ou 16h – 18h30. Le matin c’est idéal pour prendre son petit dej’ itinérant et début d’apéro. Pour le circuit de l’après-midi, pensez à ne pas trop manger le midi, ce serait dommage !
– le concept débute à peine dans le sud mais le but est de se développer ailleurs en France
A améliorer
– nous étions une dizaine de blogueurs à tester le food tour ce jour-là. C’était un des premiers essais alors forcément, c’est intimidant pour les commençants qui nous reçoivent. Le côté échange manquait un peu chez Tam-Ki par exemple qui aurait eu sûrement plein d’anecdotes à raconter alors qu’au Grand Saint-Antoine, on a pu poser toutes nos questions. Mais cela vient aussi de ce quartier qui ne dort jamais et même en plein d’après-midi d’été, les commerçants n’ont pas une minute sans client et n’ont pas vraiment le temps de papoter

– hormis les 5 adresses où il y a une dégustation, on ne fait que passer devant les autres et la guide montre là où on peut retourner tout seul ensuite. Effectivement, en 2h30, on ne peut pas tout faire mais c’est par exemple un peu frustrant de passer devant chez Saladin et ne pas y entrer. Mais quelques exceptions peuvent être faites, comme ça a été le cas au café du Père Blaize récemment ouvert juste en face de l’herboristerie

Retrouvez toutes les infos sur le site Délicity Tours

Alors, ça vous tente ? Si oui, ça tombe bien ! RDV sur Instagram pour gagner un Food Tour pour 2, le circuit de votre choix jusqu’au 23/07 minuit ! 

 

 

Total
19
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*