Pour la 5e année consécutive, je me rends au Festival International de la Mode, Photographie et Accessoires de Hyères. C’est un des moments que j’attends avec impatience dans l’année. Pour autant les éditions passent et ne se ressemblent pas. La jeune création évolue. Si lorsque j’ai commencé à m’intéresser au festival, les collections étaient des plus extravagantes, l’avant-garde de la mode prend aujourd’hui un nouveau tournant. Retour sur la 33e édition du Festival de Hyères.

Le Festival International de la Mode, Photographie et Accessoires de Hyères, 33e édition

Hyères 33, festival mode, photographie et accessoires

N E W P O S T Les talents de demain se dénichent à Hyères. Retour sur #Hyeres33 entre mode engagée, bouée dauphin et golden hour sur les palmiers.A retrouver en images ici aussi : http://bit.ly/Hyeres33

Publiée par Sunwhere – ex En Mode Bonheur sur lundi 7 mai 2018

 

Le soleil brille sous les palmiers de Hyères. Sur les hauteurs, à la Villa Noailles, le monde de la mode & photographie fourmille. Ca touche les matières, ça discute tendances – en anglais la plupart du temps -, ça chill dans le jardin cubiste, ça se perd dans ce labyrinthe qu’est la Villa Noailles, ça prend des photos, ça interview… Le festival est une sorte de monde parallèle. Pour moi, qui ne suis pas du milieu, c’est certain. Pour ceux du milieu également je pense. Car ici, loin de la capitale, on sort du côté snob arty et on pense jeune création sans fioritures.

L’oeuvre de Robert Mallet-Stevens se prête toujours aussi bien aux expositions. Cette année, on admire les photographies de la grande Bettina Rheims, présidente du jury photo. Haider Ackermann, désormais ancien DA de Berluti, peut-être futur de Lanvin, a invité le hair designer Kamo à coiffer des créations Vuitton par Haider lui-même ou encore Rick Owens et Nicolas Ghesquière. Côté accessoires, une expo des créations fleuries aux détails incroyables de la Maison Lemarié, appartenant aux métiers d’art de Chanel. Tout ceci est à voir jusqu’au 27 mai à la Villa Noailles, de même que les photos de Toulon par Daragh Soden, celles d’Ann Ray ou encore l’installation de pyjamas de Pierre Marie.

A chaque festival, je découvre un nouveau lieu de la Villa. Cette fois, c’est un nouveau chemin, menant au centre ville de Hyères depuis la Villa Noailles. Celui qui passe par le jardin Saint Bernard. La période du festival est idéale pour emprunter ce chemin car tout est en fleurs. Un joli havre de paix !

20h30. La lumière est d’or. Je retrouve mes palmiers préférés. Ceux perdus au milieu des marais, juste à côté du hangar des salins où se déroulent les défilés.

Puis, place au show. Le hangar est boisé. Rien à voir avec le défilé Chanel dans la forêt. Ici, c’est plutôt ancienne zen & SPA minimaliste. Les collections des designers en compétition s’enchaînent. Shazam est une nouvelle fois un allié indispensable pour garder en mémoire les bons sons choisis pour les défilés.
Après avoir vu les créations à la Villa Noailles, on les voit portés. Je pensais que j’allais adorer la collection de Regina Weber avec ses fleurs séchées mais, sur un modèle, mon choix se porte vers la belge Sarah Bruylant et ses formes faisant penser aux vases Octaevo. Ca tombe bien, elle a remporté le prix du public.

Comme je le disais en préambule, cette année la mode semble plus engagée. Référence aux pêcheurs caribéens et à la protection des océans par les lauréats Rushemy Botter et Lisi Herrebrug (curieuse de voir ce que donnera la collab’ avec Petit Bateau !), bijoux d’appareils auditifs par le trio français lauréats du prix Accessoires, collection pour femmes enrobées, mode russe à visée politique… Les revendications s’expriment aussi par la mode et ce cru 2018 a envie de changer les choses, bousculer les codes. C’est prometteur !

Depuis 5 ans, le festival ne cesse de grandir. Ajout d’un prix accessoires, d’un prix photo American Vintage… Pourvu qu’elle dure, cette belle aventure; ce beau pari fait par Jean-Pierre Blanc de délocaliser la mode sous les palmiers, d’y faire émerger les talents de demain !

A l’année prochaine pour #Hyères34 ! 

Hyères Festival : 2017 – 2016 – 2015 ModeAmbiance de Festival pour les 30 ans – 2014 Les DéfilésLa Villa Noailles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*